Notre ami Michel STOUFF avait fait paraître un article détaillé et intéressant dans le bulletin n° 18 de l'an dernier (à relire...) sur un accident d'avion dans le Pilat... un Dakota C47 de l'armée américaine...

Un terrible accident, certes, mais d'autres ont été également enregistrés...

Tout le monde connait le "Triangle des Bermudes"... en est-il de même pour le "Triangle de la Burle" ?

Dès l'antiquité on y parle de corps célestes... les vieux grimoires citent des objets tombés du ciel et puis plus près de nous, les catastrophes aériennes se succèdent avec une régularité troublante. Des accidents pour la plupart inexpliqués, des catastrophes s'accompagnant d'observations étranges dont les plus remarquables restent du domaine des objets volants non identifiés...

Triangle de la BurleLe Triangle de la Burle détient le record français absolu des catastrophes aériennes qui ont fait plus de soixante morts depuis 1943 dont la soeur du Président Kennedy en 1948.

Délimité par le périmètre le Mont Mezenc, le Puy en Velay et le Mont Pilat. Des accidents en série, des corps qui disparaissent... on y parle aussi à voix basse de pierres volantes...

Le col du Grand-Bois et le plateau de la République se trouvent dans ce périmètre...

Tous ces accidents sont détaillés dans un livre de Jean Peyrard : "Le Triangle de la Burle, Bermudes en Cévennes".

Pour la partie Pilat seulement, 9 avions se sont écrasés entre 1944 et 1987 et 25 personnes, pilotes ou passagers trouveront la mort.

CrashLe 1er novembre 1944, près de Doizieu, un C47 (article M.S.) s'écrase sur un versant à 45° à 90 m d'une montagne culminant à 1350 m, il venait de survoler à basse altitude la Jasserie et fut le plus meurtrier, 22 victimes périrent carbonisées. Une stèle a été érigée.

En avril 1963, un Piper Apache s'écrase au-dessus du Crêt de Bote en direction deStèle Pilat l'Oeillon. La carcasse restera longtemps aux abords de l'hôtel où s'étaient réfugiés les occupants.

En mai 1987, trois Mirages F1 effectuant un vol d'entraînement entre Reims et Istres abordent la face nord du Massif du Pilat à basse altitude et en formation serrée percutent le sol avant la crête. Les pilotes seront tués.

Sur le chemin des Tours, derrière la propriété Paulet, un monoplace Jodel D1 s'était crashé dans un pré après avoir percuté une clôture électrique, suite sans doute à une défaillance moteur (?), le pilote s'en tirera avec une cheville cassée.